Vous êtes dans :

Boris Cyrulnik

  • Conférence

Mercredi 5 février
20h

Salle Albert Camus

Attachement et systèmes familiaux par Boris Cyrulnik (neuropsychiatre et directeur d’enseignement à l’Université de Toulon)


Précédé du vernissage du Théma à 18h30

Les découvertes récentes en biologie, en neuro-imagerie et en psychologie amènent à repenser totalement les relations d’un bébé avec son environnement. Les 1000 premiers jours de l’enfance préverbale sculptent son cerveau et lui donne une aptitude à percevoir un type de monde, ce qui donne une importance particulière à l’affection, l’éducation du couple et de la société. Nous pouvons agir sur le milieu qui agit sur nous. C’est un degré de liberté, donc de responsabilité.

En 1942, alors qu’il grandit à Bordeaux, les parents de Boris Cyrulnik, juifs russo-polonais, sont arrêtés et déportés. Abandonné à l’assistance publique, l’enfant est protégé par son institutrice. Échappant de peu à la déportation, suite à une rafle en janvier 1944, l’orphelin trouve refuge dans l’humour et la biologie. Passionné par la nature, la politique et l’homme d’une façon générale, Boris Cyrulnik devient pourtant maître nageur. À quatorze ans, il découvre l’éthologie, en lisant un livre de l’entomologiste Henri Fabre. Dans les années soixante, ses études de médecine s’achevant, il se dirige vers l’éthologie, discipline alors très controversée. Redoutant la spécialisation, il se diversifie au maximum : éthologie, psychologie, neurologie, psychanalyse… Désireux de décoder la machine humaine, Boris Cyrulnik parcourt le monde à la recherche d’informations. Voyages, colloques, conférences, lectures, cours, l’homme est infatigable. Sa réputation en tant qu’éthologue est grandissante ; sa contribution à légitimer cette science est capitale. À partir des années 1980, Cyrulnik voue son existence à la vulgarisation de son savoir grâce à ses livres : Mémoire de singe et paroles d’homme, Les vilains petits canards… Il est notamment connu pour avoir développé le concept de « résilience ». Il est par ailleurs membre du comité de parrainage de la Coordination pour l’éducation à la non-violence et à la paix. Professeur, écrivain, Boris Cyrulnik mélange les genres, dans le but ultime de décoder l’être humain.

En partenariat avec la librairie Charlemagne