Vous êtes dans :

Median

  • Danse
  • Arts Numériques

jeudi 31 janvier
20h30

Salle Albert Camus

Durée : 1h15 avec entracte

À partir de : À partir de 7 ans

Conception, chorégraphie et interprétation S20 - Hiroaki Umeda

Précédé du solo While going to a condition

Vous pouvez assister à ce spectacle avec toute votre famille En Famille En famille

À la fois solo dansé et performance visuelle, Median embrasse dans un même mouvement biologie, technologie et créativité humaine.

Quand on observe des cellules au microscope, que voit-on ? Ça bouge, ça frétille et ça gigote. Et si les cellules dansaient ? Partant du postulat que la danse n’est pas l’apanage des corps humains, le japonais Hiroaki Umeda a créé un solo qui entend « faire danser la chair telle une matière en mouvement ». Comprenez par là qu’afin de chorégraphier les cellules, il a minutieusement observé les atomes et les quarks, ces particules élémentaires en physique nucléaire. Techniquement, l’image et le son surgissent grâce à un processus informatique complexe, conçu en collaboration avec quatre artistes visuels et deux scientifiques en biologie et kinésiologie.
Dans un précédent spectacle, Hiroaki Umeda contrôlait lui-même depuis la scène tous les effets techniques via un smartphone. Fidèle à son univers qui allie danse et créations graphiques, visuelles et interactives, le danseur fait une nouvelle fois sensation avec Median, point de convergence artistique entre la biologie, la technologie et la créativité humaine.

Direction de l’image S20
Programmation Shoya Dozono et Gabor Papp
Montage vidéo Guillaume Gravier
Création lumière et son S20

Production S20
Coproduction Stereolux / Scopitone
Diffusion et production déléguée [H]ikari Production

Création réalisée dans le cadre de CHRONIQUES - plateforme de production et de diffusion de la région Sud - Coordination Seconde Nature et ZINC.

_

DANS LE CADRE DU LIBERTÉ PARALLÈLE - BIENNALE DES IMAGINAIRES NUMÉRIQUES | TOULON DU 30 JANVIER AU 3 FÉVRIER 2019

Du 30 janvier au 3 février 2019, Le Liberté reprend ses explorations à la croisée des mondes, entre réalité sensible et réalité numérique. Le Festival Numérique devient Le Liberté Parallèle – Biennale des imaginaires numériques et rejoint la plateforme de coproduction et de diffusion CHRONIQUES, soutenue par la région Sud – coordination Seconde nature et ZINC.

Vous aimerez aussi