Vous êtes dans :

Chamber Music

  • Musique

vendredi 24 mars
20h

Salle Fanny Ardant

Durée : 1h

Poèmes de James Joyce
Traduction Philippe Blanchon
Compositrice Camille Pépin

Avec l’Ensemble Polygones et la chanteuse mezzo-soprano Fiona McGown

La jeune compositrice Camille Pépin s’empare de poèmes de jeunesse de James Joyce.

Quand il écrit Chamber Music, l’auteur d’Ulysse et Finnegans Wake est un jeune écrivain doué et déterminé qui signe ces trente-six poèmes à la tonalité délicate. Par leurs titres, leur thème (une chronologie de l’amour à la séparation) et le double sens du mot « chambre », ils s’adaptent parfaitement à l’exercice de la mise en musique.
Traduits par Philippe Blanchon, les textes, chantés par la mezzo-soprano Fiona McGown, sont mis en musique par Camille Pépin, Grand prix de la musique symphonique jeunes compositeurs attribué en 2015 par la Sacem. Ici, elle œuvre pour Polygones, ensemble de « musique de chambre à géométrie variable », une des rares formations chambristes alliant le piano aux vents et aux cordes. Il s’agit de la première commande d’une œuvre par le festival Présences féminines qui désire élargir son champ artistique des compositrices du passé à celles d’aujourd’hui.

Dans le cadre du festival Présences féminines du 24 mars au 1er avril

Création mondiale, commande du festival Présences féminines

Vous aimerez aussi