Vous êtes dans :

barbarians

  • Danse

samedi 8 et dimanche 9 octobre
20h30 le samedi / 16h le dimanche

Salle Albert Camus

Durée : 1h45 avec entracte

Une trilogie de Hofesh Shechter

Avec la Hofesh Shechter Company

Ce spectacle est accessible pour les Malentendants Accessibilité

Le corps rendu à sa sauvagerie peut-il nous sauver du désordre amoureux ? Surdoué de la danse contemporaine et ancien de la Batsheva Dance Company, l’Israélien Hofesh Shechter livre une chorégraphie d’une folle énergie. Création Festival d’Avignon 2015.

Hofesh Shechter conçoit sa danse à travers trois injonctions : « chaos, insurrection, devenir ». Cette dernière création illustre bien ce projet artistique forgé sous les signes de l’urgence et de l’insoumission. En habits blancs, les gestes contraints, les interprètes semblent au départ bien inhibés. Mais le rythme s’emballe, les gestes se libèrent et habillés d’or, ils entrent peu à peu dans une transe collective.
Conçue sur le sujet de la « banalité de l’amour » selon son auteur, barbarians dépasse clairement son sujet et interroge : qu’est-ce qu’être un homme/une femme ? Comment s’abandonne-t-on à nos sens ? Pour quelle finalité ? Portés par une chorégraphie d’ensemble limpide et nerveuse, les six danseurs à l’énergie tellurique évoluent peu à peu vers la bestialité.
Ironique, parfois sombre, la pièce divisée en trois parties (sextet, quintet, duo) est introduite par de la musique baroque pour mieux, dans un second temps, gifler l’espace avec des rythmes techno. Le chorégraphe, révélé par Political Mother en 2010, signe cette bande-son, comme un maître de cérémonie prodiguant au public une véritable expérience physique.

Première partie the barbarians in love
Chorégraphie et musique Hofesh Shechter
Danseurs Winifred Burnet-Smith, Chien-Ming Chang, Frédéric Despierre, Yeji Kim, Attila Ronai et Kenny Wing Tao Ho
Collaboration lumières Lawrie McLennan
Voix Victoria avec Natascha McElhone
Musique additionnelle François Couperin : Les Concerts Royaux, 1722 par Jordi Savall et Le Concert des Nations (2004)

Deuxième partie tHE bAD
Chorégraphie et musique Hofesh Shechter créées avec les danseurs Maëva Berthelot, Sam Coren, Erion Kruja, Philip Hulford et Kim Kohlmann
Danseurs Chien-Ming Chang, Yeji Kim, Erion Kruja, Attila Ronai et Kenny Wing Tao Ho
Collaboration lumières Lawrie McLennan
Réalisation des costumes Amanda Barrow
Musique additionnelle Pussy Crook tiré de l’album Tarantula de Mystikal (2001) et Paavin of Albarti (Alberti) par Hespèrion XX et Jordi Savall tiré de l’album Elizabeth Consort Music 1558-1603 (1998)

Troisième partie Two completely different angles of the same fucking thing
Chorégraphie et musique Hofesh Shechter créée avec les danseurs Bruno Guillore, Winifred Burnet-Smith et Hannah Shepherd
Danseurs Winifred Burnet-Smith et Frédéric Despierre
Collaboration lumières Lawrie McLenna
Musique additionnelle Maraba Blue tiré de l’album Cape Town Flowers de Abdullar Ibrahim (1997), In Nomine V a 5 (White) par Hespèrion XX et Jordi Savall tiré de l’album Elizabeth Consort Music 1558-1603 (1998) et Control tiré de l’album Control de Bredren & MC Swift (2014)

Production Hofesh Shechter Company
Coproduction Festival d’Avignon / Sadler’s Wells London / Les Théâtres de la Ville de Luxembourg / Théâtre de la Ville - Paris / Berliner Festspiele - Foreign Affairs / Maison de la Danse - Lyon / HOME Manchester / Festspielhaus St. Pölten / Hessisches Staatsballett - Staaststheater Darmstadt-Wiesbaden

Vous aimerez aussi