Saison 2014/2015

Projection-Débat
mercredi 1er octobre à 20h

Quelle(s) différence(s) y a t-il-il entre un animal et moi ? se demande l'artiste Bill Viola. Cette projection sera accompagnée d'une discussion avec Jean-Paul Fargier.

Musique
jeudi 2 octobre à 20h30

Sur son cinquième album Illusions, le trompettiste Ibrahim Maalouf dispense une nouvelle fois son art lumineux du souffle, accomplissant la fusion entre jazz rock et sonorités orientales.

Conférence
vendredi 3 octobre à 18h30

Conférence animée par Michel Vergé-Franceschi, professeur d’Histoire maritime à l’Université de Tours.

Cinéma
mardi 7 octobre à 20h

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux offre une réflexion sur la relation entre homme et animal au cœur des grands espaces américains, filmés magnifiquement par Robert Redford.

Danse
mardi 7 octobre à 20h30

Le chorégraphe poursuit son triptyque débuté il y a dix ans, une danse de signes affolante de liberté.
— Création Festival Montpellier Danse 2014

Cirque
vendredi 10 et samedi 11 octobre à 20h30

Débordement de pulsions et d’animalité dans le troublant et jubilatoire spectacle de la compagnie de cirque contemporain franco-catalane.

Musique
mardi 14 octobre à 12h15

Quoi de plus juste que de commencer la nouvelle saison des Mardis Liberté, la pause déjeuner artistique du Théâtre, par un spectacle musical intitulé PAN ?
Vous êtes ensuite invités à déjeuner au Bar du Théâtre en compagnie des artistes.

Rencontre
mardi 14 octobre à 20h

Cédric de Veigy, enseignant-chercheur en histoire de la photographie et du cinéma, animera une rencontre-débat autour du film L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux de Robert Redford.

Cinéma
mercredi 15 octobre à 14h30

Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup.

Humour
jeudi 16 octobre à 20h30

L’acteur et humoriste le plus attachant des scènes françaises raconte sa vie dans son tout nouveau spectacle faisant, plus que jamais, la part belle à l’imaginaire !