Le Liberté La saison

Poésies en Liberté

Hall du théâtre

Lectures et performances Patrick Sirot, Sébastien Lespinasse, Nicolas Vargas, Jean-François Bory et Kadhem Khanjar
Traducteur Antoine Jockey
Musique Barre Phillips

 

Entrée libre

Tarif théma :

Billetterie en ligne

Pour la 9e édition, le festival ZIP/Eauditives 2017 fait escale à Toulon avec un équipage international d'auteur(e)s et d’artistes qui débarque dans les lieux culturels, les galerie et espace public de la ville et traverse la rade. Le festival Eauditives 2017 de Plaine Page fonctionne comme une ZIP, une zone d'intérêt poétique qui accueille dans ces temps de partage 27 auteur(e)s, artistes, journaliste et traducteurs venu(e)s de Grèce, d'Irak, d'Espagne, du Liban, de Sardaigne, du Québec, de Turquie, de France et du Var pour témoigner d’une poésie et d’un art bien vivants, ancrés dans leur époque, résistant contre vents et marées.

Patrick Sirot est un écrivain, poète, dessinateur, illustrateur et enseignant à l'Ésadtpm. Il travaille avec des traits et des mots, du langage en somme. En 2009, invité par Jean-Paul Thibeau, il participe à la Force de l’art 02 au Grand Palais avec la performance Les éplucheurs de patates. En 2014 il est invité par le festival international de poésies contemporaines Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée (Sète). En 2016, il réalise cinq performances aux Arts éphémères à Marseille. Il signe plusieurs publications : dessins publiés dans Siné Hebdo (2010), La Vie est un zoo, catalogue d'exposition, Musée de Toulon (2014), Où est-ce que ça coule (Gros textes, 2014) et Procès verbal, (Plaine Page, 2015).

Sébastien Lespinasse est né en 1975 à Marseille. Il vit, dort, rêve et travaille entre Toulouse et Montreuil / cherche un peu d'air et d'errance dans les mots / des manières de respirer ensemble / tisse des textes troués / rapproche des mises à distance / voudrait toucher avec la langue. Il signe Fougax et Barrineuf vont en bâteau (Gros Textes) et avec Maëlle Chastanet (Book Machine Press), Tendresses Animales avec Sabine Petit (Le Chant des Muses) et Esthétique de la noyade (Plaine page, 2017). Il compose également plusieurs disques : Couac – no(nous)us, en duo avec Heddy Boubaker, (Trace Label), Pneuma-R (Trace Label), Pneuma-Récital, live in Barjols (Plaine Page) et R (Pneuma).

Nicolas Vargas est un poète double-face : un coté pop-up, paperboard, pataphysicien récemment affecté par le forfait d'une truite. Du coup, il se remet pas mal en question : conférence, catapulte, faut-il doubler les films de kung-fu ? De l'autre côté, il se pupitre et lecture quelque chose qui sente le pigeon de ville, le carrelage ancien et le café froid. Il est le fondateur des éditions ATI et de la revue L'Assaut. Il signe : VHS Very Human Simplement (Lanskine), Emovere (La Boucherie Littéraire), L'œil en cassation (Unicité), Et pas prévenir quand avec Mathieu, (Hochroth) et A-Vanzar (Plaine Page, 2017).

Jean-François Bory est une figure historique de la poésie contemporaine. Il publie son premier livre de poésie concrète : H+eight texts + one à la galerie number ten à Londres en 1966 et fonde la même année la revue Approches. Il publie Once Again (New Directions, New York, 1968) puis Raoul Hausmann et Dada à Berlin (L’Herne, 1968) ; on lira ensuite Un auteur sous influence (Flammarion, 1986) et Pas tout le même jour (Flammarion, 1987). Parmi ses nombreuses activités, on relève la revue Agentzia et L’Humidité (1970-1978). Auteur de plus de cent livres, il est un acteur essentiel de l’avant-garde en Europe. Romans, essais, nouvelles, recueils de poèmes et chôkas, films et CD parsèment son existence. On ne compte plus ses interventions, ses expositions, ses lectures publiques. À l’occasion de sa venue au festival Les Eauditives 2017, les éditions Plaine Page publient son nouvel opus Terminal Language.

Kadhem Khanjar est né en 1990 à Babylone (Irak). Il est diplômé d’un master d’art théâtral. Il a vécu de plein fouet les guerres dont il se sert dans des performances poétiques. Il est publié dans de nombreuses revues arabes ainsi que dans un recueil de poésies, Picnic Belt (Darmkhtootat Publishing, Pays-Bas). Aujourd’hui, son recueil Archive to friends of the dead est en cours d’impression tandis qu’un autre est en cours d’écriture. À paraître : Marchand de sang (Plaine Page, 2017).

Antoine Jockey est né à Beyrouth en 1966 et a vécu à Paris de 1990 à 2016. Aujourd'hui, il partage sa vie entre Sète et New York. Il est traducteur en français de poètes arabes reconnus tels que Abdul Kader El-Janabi, Wadih Saadeh, Paul Chaoul, Sargon Boulus Abbas Beydoun et Salim Barakat. Il est aussi critique littéraire au quotidien arabe AI-Hayat et est membre du comité international du festival de poésie Voix vives.

Barre Phillips est né à San Francisco en 1934. Il commence à jouer la contrebasse en 1947 et s’installe en 1962 à New York City. Depuis ce temps, il se trouve continuellement sur les scènes de jazz et de musique contemporaine. Pendant les années 1960 à New York, il a enregistré avec Leonard Bernstein et le New York Philharmonic. Dès 1964, il participe à des tournées européennes avec le George Russell Sextet, le trio de Jimmy Giuffre, plusieurs groupes d'Attila Zoller et le Peter Nero Trio. Il vit actuellement en Provence dans le sud de la France. Son enregistrement de 1968 en solo (Journal Violone) est le premier enregistrement d’un solo de contrebasse en musique improvisée. L’enregistrement de 1971 avec Dave Holland Music from Two Basses est probablement le premier enregistrement d’un duo de contrebasses en jazz. Sa discographie contient environ 150 vinyles et CDs. Il fonde, en octobre 1969, The Trio avec John Surman et Stu Martin. Pendant les années 1970, il travaille avec le ballet contemporain de Carolyn Carlson à l'Opéra de Paris. Dans les années 1980, il rencontre et fait de la musique pour le cinéaste Robert Kramer. Barre Phillips se consacre à ses concerts live, à la musique improvisée, tout en continuant à composer pour la danse, le cinéma et les disques. Actuellement et depuis la fin des années 1990, il joue avec le trio LDP (Leimgruber, Demierre Phillips).

SITE INTERNET

Éditions Plaine Page
Consulter