Le Liberté La saison

Dans la solitude des champs de coton

Salle Albert Camus

Durée : 1h15

Texte Bernard-Marie Koltès
Mise en scène Charles Berling

Avec Mata Gabin et Charles Berling

Plein tarif : 28€
Tarif préférentiel : 20€
Tarif réduit : 15€
Tarif solidaire : 5€

Billetterie en ligne

Co-voiturage

Dans un lieu indéterminé, un désert urbain, deux personnes inconnues se rencontrent. Une dealeuse et son client... « Si vous marchez dehors, à cette heure et en ce lieu, c’est que vous désirez quelque chose que vous n’avez pas. Et cette chose, moi, je peux vous la fournir. »

D’un territoire à l’autre, de la salle à la scène, Charles Berling s’engage vers l’improbable rencontre avec Mata Gabin, lui blanc, elle noire, lui client, elle dealeuse, dans l’insondable solitude des lieux à la frontière des villes. Dans les gris bleutés de l’obscurité, éclairée par la lune ou bien quelques lampadaires faiblards, la rencontre chargée de peur et d’une froide sensualité entre le client et sa dealeuse, à la frontière du licite et de l’illicite, du dicible et de l’ineffable, est un long poème de combat qui se déploie dans l’échange de deux humanités à vif.
Certainement l’un des plus célèbres textes de l’auteur français Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton est une œuvre littéraire intense sur l’attraction, la dépendance et le désir. Le choix du metteur en scène, Charles Berling, d’offrir le rôle du dealeur à une actrice accentue les troubles dans lesquels Koltès nous projette, les troubles d’un monde qui ne semble pas être le vrai monde, celui de la marge, du bord des villes, que l’on ne veut pas voir et qui effraie. Reprise au Liberté après un succès la saison précédente, la pièce part en tournée pour la saison 2017/2018.

Conception du projet Charles Berling et Léonie Simaga
Collaborateur artistique Alain Fromager
Décor Massimo Troncanetti
Lumières Marco Giusti
Son Sylvain Jacques
Assistante à la mise en scène Roxana Carrara
Regard chorégraphique Frank Micheletti

Production Le Liberté, scène nationale de Toulon
Coproduction Théâtre National de Strasbourg / Théâtre du Gymnase / anthéa, antipolis théâtre d’antibes
Avec l’aide de la Spedidam

AUTOUR DU SPECTACLE

Le Liberté garde vos enfants pendant la représentation

Vous aimerez aussi

  • lettres-a-nour

    Spectacle

    Lecture

    Salle Albert Camus

    Lettres à Nour

    vendredi 17 novembre

    21h

    Texte Rachid Benzine
    Avec Charles Berling et Pauline Cheviller

    Lire la suite

  • mata-gabin-muzik-trio-acoustik

    Mardi Liberté

    Musique

    Hall du théâtre

    Mata Gabin Muzik Trio Acoustik

    mardi 21 novembre

    12h15

    Avec Mata Gabin, Miss Nath et Franck Pétrel 

    Lire la suite