Le Liberté La saison

Céline Alvarez

Salle Albert Camus

Entrée libre

Tarif théma :

Billetterie en ligne

Céline Alvarez est une pédagogue qui veut faire bouger l’école. En 2011, elle obtient une carte blanche auprès du Cabinet du Ministre et mène une expérimentation, jusqu’en 2014, à l’école maternelle de Gennevilliers (école de Zone d’Éducation Prioritaire), une aventure qui se conclut par un bilan surprenant et ultra positif. Auteure du livre Les lois naturelles de l’enfant, sorti en 2016, elle continue de partager ses connaissances et prône une pédagogie et une méthode d’apprentissage plus respectueuse des enfants basées sur l’autonomie et la motivation. Aujourd’hui, c’est à travers des conférences que ce professeur transmet le fruit de ses recherches, un succès qui ne tarit pas, ses apparitions en public font salles combles.

Son livre expose une nouvelle façon de voir l’enfant, l’école et l’éducation.
40% de laissés-pour-compte, c’est le nombre d’enfants qui sortent du CM2 avec des lacunes qui les empêcheront d’avoir une scolarité normale. Pourtant, comme le montrent les neurosciences, les enfants sont nés pour apprendre. Encore faut-il respecter les lois naturelles de l’apprentissage. Notre système scolaire est idéologique avant d’être scientifique, fondé sur des idées, des traditions et des valeurs mais non sur la connaissance des grands principes d’apprentissage et d’épanouissement humain. Son fonctionnement est donc souvent brutal et inefficace. Les lois naturelles de l’éducation dont Céline Alvarez nous parle, poursuivent l’œuvre de Maria Montessori, à l’âge des neurosciences. Elle trace les contours d’un cadre pédagogique adapté au fonctionnement humain et y explique notamment l’importance de l’environnement, de la plasticité cérébrale, de la sensibilité de l’enfant au stress et de ses émotions. Elle raconte son expérience auprès des enfants, la façon dont se déroule une journée type, les difficultés qu’elle a pu rencontrer et surtout elle partage les activités qui peuvent aider les enfants à développer leur potentiel, le matériel didactique et la dimension de bienveillance et d’empathie qui anime sa démarche. À la question de savoir ce qu’il faudrait faire pour réformer l’école, Céline Alvarez nous répond qu’il faudrait arrêter de vouloir la réformer, et économiser notre énergie pour en construire une autre pour de bon. C’est une révolution silencieuse qui se prépare et surtout une révolution par le bas. Pendant que nos décisionnaires politiques s’épuisent à réformer l’école et à lancer chaque année des réformes de plus en plus incohérentes, le terrain s’active pour trouver des pistes pertinentes...

En partenariat avec les Librairies Charlemagne

SITE INTERNET

Céline Alvarez
consulter

Librairies Charlemagne
consulter