Le Liberté La saison

Créations vidéo de Jean-Loup Faurat

Hall du théâtre

Parcel, installation vidéo de Jean-Loup Faurat

Mayol
, création vidéo de Jean-Loup Faurat, musique Hifiklub et Scanner issue de l'album Mayol

Entrée libre 

Co-voiturage

Parcel, installation vidéo de Jean-Loup Faurat.

Parcel est une série de vidéos de captations d’écrans de différents types, où les spécificités internes propres à chaque structure d’image (LCD, cathodique, plasma…) sont révélées grâce à un dispositif de captation microscopique. En partant d’images issues de programmes télévisés aléatoires, le dispositif les transforme en grilles colorées évolutives.

-

Mayol, création vidéo de Jean-Loup Faurat. Musique Hifiklub et Scanner issue de l’album Mayol.

Modélisations de vues du stade Mayol où les structures oscillantes du stade semblent animées par les improvisations instrumentales dans une dialectique du hasard mêlant ondes sonores et éléments architecturaux.
C’est à l’occasion de la sortie de l’album Mayol du quatuor toulonnais Hifiklub que Jean-Loup Faurat a produit une modélisation du Stade Mayol. Deux créations vidéo accompagnent la musique expérimentale d’Hifiklub. Le groupe a effectué des captations lors du Top 14 au Stade Mayol pour intégrer ces éléments sonores à un travail d’improvisation avec le musicien électronique Scanner. Héritier non conventionnel d’un Alan Lomax (qui a lancé le field recording, c’est-à-dire l’enregistrement de terrain), Hifiklub a appliqué cet enregistrement de terrain à Mayol, depuis les tribunes, captant et enregistrant les mouvements, respirations, bruits de crampons, chants du public, ou même chocs entre joueurs...

Jean-Loup Faurat né en 1987, obtient son diplôme national supérieur d’expression plastique à l’École Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée en 2014 et réside à Toulon. Sa démarche est fondée sur l’expression du potentiel plastique d’appareils et de technologies dont les performances sont généralement obsolètes. Il en transgresse la vocation initiale, fondée sur une représentation du monde principalement informationnelle, communicationnelle et/ou consumériste, pour les mettre à l’épreuve d’une approche sensible, perceptuelle ou synesthésique, qu’elle soit le fait de l’artiste ou celui du regardeur. On peut y lire en creux le questionnement d’évolutions technologiques toujours plus prometteuses et efficaces, mais pourtant bridées par une intervention humaine bornée à l’activation et à la désactivation. Musicien de formation, Jean-Loup Faurat interroge les rapports qu’entretiennent son, image et technologie.

SITE INTERNET

Hifiklub
consulter