Le Liberté La saison

Comment vivre ensemble ? - Partir de Roland Barthes

Salle Daniel Toscan du Plantier

Entrée libre

Coorganisateurs et modérateurs Jean-Marc Avrilla, directeur de l’ESADTPM et Pierre Falicon, membre de l'Association de la Cause Freudienne et directeur de l'ADIR

Intervenants Élodie Antoine, historienne de l’art, Noit Banai, professeure d'histoire de l'art contemporain à l'Université de Vienne, Charles Berling, Hervé Castanet, psychanalyste, membre de l'École de la Cause Freudienne et professeur des universités, Véronique Collard-Bovy, directrice de Sextant&+, Monique Deregibus, photographe et professeure à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon, membre de l'Association de la Cause Freudienne, Frédéric Latherrade, artiste et cofondateur du collectif Zébra3 / Buy-Self, Florence Morali, architecte, sociologue et professeure à l’ESADTPM, Jérôme Pantalacci, directeur d'Art-O-Rama, Laurent Perbos, artiste et cofondateur du collectif Zébra3 / Buy-Self, Patrick Sirot, artiste et professeur à l’ESADTPM, Mathilde Villeneuve, codirectrice des Laboratoires d'Aubervilliers et Gérard Wajcman, psychanalyste, membre de l'École de la Cause Freudienne et directeur du Centre d'étude d'histoire et de théorie du regard

Billetterie en ligne

L’École Supérieure d’Art et de Design Toulon Provence Méditerranée organise, avec l’Association de la Cause Freudienne, la Section clinique d'Aix-Marseille et en partenariat avec le Liberté, un colloque dont le titre - Comment vivre ensemble ? - est emprunté au premier cours et séminaire de Roland Barthes au Collège de France en 1976/1977.

L’école souhaite ainsi clôturer une année de séminaire consacré au sémiologue et critique littéraire français et ouvrir à une question plus large, touchant la société dans son ensemble. Le cours de Roland Barthes au Collège de France interrogeait les possibilités d’une utopie dans laquelle le lien de l’individu au collectif nourrit un projet commun, tout en laissant au premier le loisir de vivre le monde et son propre projet de vie intellectuelle.
Le titre est subverti de façon presque « neutre » par la modalité de la question. Il s’agit en effet d’analyser l’articulation au lien collectif d’expériences issues de différents domaines d’activité. En particulier, dans la perspective plus restreinte d’un lieu consacré à l’art et à l’enseignement, nous nous interrogerons sur les possibilités de rencontre et d’échange entre les pratiques très diverses qui s’y côtoient.
L’école d’art est un lieu d’enseignement collégial, héritier en tant qu’instance d’enseignement supérieur du modèle universitaire. Elle suppose un fonctionnement alliant le singulier au pluriel dans la perspective d’un projet d’enseignement et de recherche, ainsi qu’un modèle artistique de groupe. Celui-ci se situe-t-il à l’opposé du modèle de l’artiste occidental dont le singulier fait loi, tant dans l’organisation même du travail de l’artiste que dans les modalités de présentation sous les auspices du commissaire d’exposition ?
Ce colloque invitera au dialogue des personnalités issues de la psychanalyse, du champ de l’art contemporain et de l’enseignement supérieur autour de quatre axes directeurs : la psychanalyse, l’enseignement artistique, le curating et la collection d’art.

SITE INTERNET

École Supérieure d'Art et de Design Toulon Provence Méditerranée
consulter