Le Liberté La saison

L'océan au coeur du climat

Salle Albert Camus

Avec Patricia Ricard, Paul WatsonLamya Essemlali, Guillaume Sellier et l’association Les Petits Débrouillards

Entrée libre 

Tarif théma :

Table ronde avec Patricia Ricard, présidente de l’Institut océanographique Paul Ricard, Paul Watson et Lamya Essemlali, fondateur de l’association Sea Shepherd et présidente de l’association Sea Shepherd France, Guillaume Sellier, directeur du Parc national de Port-Cros et l’association Les Petits Débrouillards, réseau national d’éducation à la science et au développement durable.

Cette table ronde proposée en partenariat avec la radio RCF Méditerranée sera modérée par Audrey Souriau, rédactrice en chef, et sera diffusée en direct sur 105.1 FM.

Patricia Ricard, petite-fille du fondateur de l’Institut océanographique Paul Ricard suit dignement les traces de son aïeul et perpétue la mission de cet institut : protéger et faire connaître la mer Méditerranée alliant ainsi recherche et information du public. Elle commence sa carrière dans l’entreprise familiale Ricard, après un passage en classe préparatoire Science-Po et à l’École du Louvre. Dès 1986, elle est nommée administratrice de l’Institut Océanographique Paul Ricard et en devient la présidente en 2005. Elle crée en 1991 avec Marie-Pierre Cabello les Mardis de l’Environnement, cycle de conférences mensuelles de haut-niveau avec des spécialistes qui interviennent et débâtent atour de sujets environnementaux. En 1999, au Forum économique de Davos en Suisse, elle propose une sélection de films industriels pour parler de l’environnement. En parallèle, Patricia Ricard développe, anime et préside activement des festivals de documentaires sur les sciences de l’homme et de la nature. Elle lance, par exemple, de 1995 à 1998 le magazine Vert de Terre sur la chaîne MCM. Sur Planète Forum, elle assure la présentation et l’animation d’une émission hebdomadaire autour des thèmes de la nature et de l’environnement. Elle devient administratrice de l’Institut Européen d’Écologie en 2007, puis administratrice du WWF France en 2008 et conseillère technique développement durable pour la réunion des Chambres de Commerce et d’Industrie du Var. En 2009, elle est membre titulaire du Conseil Consultatif des Terres Australes et Antarctiques Françaises (le TAAF), elle participe également au Grenelle de la Mer, groupe 3 et au Comité opérationnel Recherche. Elle a été nommée vice-présidente de la section environnement du Conseil Économique Social et Environnemental. Patricia Ricard est particulièrement reconnue pour sa capacité à faire le lien entre ces institutions scientifiques et spécialisées avec le public. Elle a été nommée Chevalier dans l’Ordre national du Mérite au titre de l’environnement en 2007, et Chevalier dans l’Ordre national du Mérite Maritime en 2010. En 2013, elle reçoit la prestigieuse distinction de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’Honneur.

Paul Watson, né à Toronto, est un militant écologiste canadien. Il a fondé la Sea Shepherd Conservation Society, un groupe activiste dont la préoccupation majeure est la protection des océans. En octobre 1969, il participe à une protestation du Sierra Club contre les essais nucléaires sur l’île Amchitka. Les personnes présentes à cette manifestation ont créé le Don’t Make a Wave Committee, un groupe qui est par la suite devenu Greenpeace. Il a été parmi les premiers à entrer dans les rangs de l’association, en tant que membre de l’équipage et skipper, puis en tant que membre du Conseil d’administration. Le premier navire de l’association, le Sea Shepherd (Berger de la Mer) est acheté en décembre 1978, avec l’aide de la Fund for Animals et Paul Watson devient Capitaine par ses membres bien qu’il n’ait jamais été nommé Capitaine. Paul a reçu beaucoup de récompenses au fil des ans. En 1996, il a reçu la citoyenneté d’honneur de la ville française de Saint Jean Cap-Ferrat, et précédemment, il avait été fait citoyen d’honneur de la ville des Keys en Floride. D’autres récompenses lui ont été accordées, Écologiste de l’année par la télévision de la Ville de Toronto en 1990, la distinction Genesis en 1998, et il fut listé au Panthéon américain des droits des animaux en 2002. Il reçut aussi la distinction George. H. Bush Daily points of Light Award en 1999 pour ses efforts en matière de préservation de l’environnement. Il fut choisi par Time Magazine comme étant l’un des héros écologistes du XXe siècle en 2000.

Lamya Essemlali est une militante écologiste française, d’origine marocaine, présidente de l’association Sea Shepherd France depuis 2008. Elle est l’auteur de l’ouvrage Capitaine Paul Watson, entretien avec un pirate, paru en 2012. Militante écologiste, titulaire d’un Master en sciences de l’environnement et d’un diplôme en communication, Lamya Essemlali rencontre lors d’une conférence à Paris en 2005, Paul Watson, le fondateur de la Sea Shepherd Conservation Society. Ensemble, ils fondent en 2006, Sea Shepherd France, association à but non lucratif de conservation de la faune et de la flore marines, dont elle devient la présidente avec l’accord de Paul Watson en 2008.

Guillaume Sellier
Directeur du parc national de Port-Cros, officier de la marine formé à l’école d’administration des affaires maritimes de Bordeaux, il est diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Grenoble et de l’Université Grenoble I Joseph Fourier (sciences technologiques et physique). Ses précédentes missions lui ont permis d’exprimer son souci de concilier des objectifs multiples, lors de la mise en oeuvre des politiques relatives à la navigation, à la pêche maritime, à la gestion des affaires portuaires, à la protection des espaces maritimes et littoraux, à la gestion du domaine public maritime ainsi qu’à la sauvegarde de la qualité de l’eau, de la faune et de la flore. C’est un homme de concertation, habitué à travailler en lien avec les élus, les usagers et les autres administrations sous l’autorité du préfet de région, du préfet de département et du préfet maritime. Sa volonté de soutenir les actions de développement durable s’est pleinement exprimée dans des contextes pluridisciplinaires. Il a déjà collaboré avec les équipes du parc national de Port-Cros, notamment lors de la mise en place des sites Natura 2000 littoraux et Natura 2000 en Mer, sur l’île de Porquerolles. Il a également mis en place depuis 2008 une coordination des polices en mer dont le volet environnement maritime a été lancé le 1er janvier 2010.

Le mouvement associatif des Petits Débrouillards qui, depuis 1984, offre aux enfants des activités scientifiques et techniques, participe de manière significative aux débats de société sur l’éducation et la culture dans toute la France. Organisé en réseau, il contribue à former des citoyens actifs, capables d’opinions réfléchies et critiques, acteurs de la construction du monde de demain. L’action des Petits Débrouillards auprès des enfants est guidée par un ensemble de convictions et de valeurs éducatives partagées qui s’expriment simplement. L’association contribue à faire découvrir la science en s’amusant, afin de créer une relation durable entre l’enfant et la culture scientifique, à cultiver le plaisir de comprendre, d’échanger, de s’exprimer et de débattre, tout en donnant à l’enfant le goût de la démarche scientifique, faite de curiosité, de recherche de vérité, de liberté et d’initiative; démarche qui se veut expérimentale, se référant au quotidien, invitant à prendre conscience de la portée et des limites de ses propres affirmations ; une démarche autorisant à tout remettre en question, faite de doute, d’ouverture et de générosité. Développer le sens du partage, de la solidarité et du respect de l’autre, en favorisant l’implication active dans la vie de la société et dans un esprit d’ouverture au monde.

SITE INTERNET

Institut océanographique Paul Ricard
consulter

Sea Shepherd
consulter

Parc national de Port-Cros
consulter

Les Petits Débrouillards
consulter