Le Liberté La saison

De la beauté du monde et de sa fragilité

Hall du théâtre

Durée : 1h

Avec Isabel Otero

Extraits de L’homme-joie de Christian BobinCinq méditations sur la beauté de François ChengOsons de Nicolas HulotVers la sobriété heureuse de Pierre RabhiTemps de la Terre, temps de l’Homme de Patrick de Wever et un poème de Victor Hugo

Plein tarif : 15€

À l'occasion du Théma Drôle de climat !, Isabel Otero lit des extraits de L’homme-joie de Christian Bobin, Cinq méditations sur la beauté de François Cheng, Osons de Nicolas HulotVers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi, Temps de la Terre, temps de l’Homme de Patrick de Wever et un poème de Victor Hugo.

« Comédienne depuis trente ans. J’ai commencé dans l’enterrement des feuilles mortes de Prévert, je faisais le soleil qui passe dans le ciel et puis je suis devenue Ondine de Giraudoux et je parlais aux rivières et aux poissons. Plus tard je suis montée sur la montagne sous les traits de Thérèse, invitée par la Suisse à défendre Ramuz au Festival de Cannes. Et puis de l’autre côté de l’atlantique, au Chili en terre étrangère j’ai suivi la route des volcans.
Souvent la nature semblait dissimulée en toile de fond quelque part dans toutes mes partitions... C’est bien parce qu’elle avait disparu de mon périmètre que j’ai décidé de la vivre pleinement dans le Gard où je réside désormais.
Par ailleurs, compte tenu de mon histoire passée, je suis, ce que l’on nomme aujourd’hui communément, une résiliente. Je crois beaucoup dans la capacité des êtres à se transformer. Une de mes convictions vient de l’adage qui dit : « on ne change pas ce dont on n'a pas conscience. » Effectivement, seul le travail de conscientisation permet d’avancer là où existent des freins. C’est un chemin de lumière, une fois  emprunté, il nous permet de mieux appréhender la vie et de mieux gérer nos émotions. La nature est un merveilleux écrin pour réaliser ce travail d’introspection, et c’est une conviction qui grandit depuis que je vis à son contact quotidiennement. J’y apprends l’humilité, le rapport au temps, la joie d’être tout simplement. Je ne peux qu’avoir une infinie gratitude pour ce qu’elle enseigne. J’ai eu la chance de croiser Pierre Rabhi et de devenir son amie et je crois aujourd’hui que la « sobriété heureuse » qu’il propose à chacun est aussi un vrai projet de société pour tous. »
Isabel Otero

Les Mardis Liberté, la pause déjeuner artistique du Liberté ! En une heure, spectacle et déjeuner au Bar du Théâtre en compagnie des artistes.

Vous aimerez aussi

  • cave-canem

    Mardi Liberté

    Danse

    Hall du théâtre

    Cave Canem

    mardi 5 janvier

    12h15

    Avec Audrey Louwet, Mariotte Parot et le chien Eran

    Lire la suite

    •  
  • pierre-rabhi-au-nom-de-la-terre

    Théma

    Cinéma

    Salle Daniel Toscan du Plantier

    Pierre Rabhi, au nom de la terre

    mardi 5 janvier

    20h

    Documentaire de Marie-Dominique Dhelsing, 2013

    Lire la suite

    •