Le Liberté La saison

J'avais un beau ballon rouge

Salle Albert Camus

Durée : 1h25

D’Angela Dematté
Mise en scène Michel Didym

Avec Romane Bohringer et Richard Bohringer

Accéder

L’Italie des années de plomb racontée à travers un face-à-face familial. Réunis pour la première fois à la scène, Romane et Richard Bohringer incarnent idéalement un père protecteur et sa fille qui a choisi le terrorisme.

Deux mondes qui se confrontent : l’un soucieux d’un confort relatif dans l’Italie en pleine crise des années 1970 et l’autre utopiste, empreint du radicalisme propre aux groupes terroristes se réclamant de la révolution ouvrière. C’est un dialogue de sourds entre Margherita Cagol, alias Mara, épouse de Renato Curcio le fondateur et idéologue des Brigades Rouges, et son père inquiet, qui la supplie de renoncer à la violence.
La petite histoire familiale se double de la grande Histoire dans ce texte poignant signé Angela Dematté (pour la première fois traduit en français). De ce huis clos tout en incompréhensions et non-dits, surgit un instantané de cette période terrible. Romane et Richard Bohringer reconstituent ce duo père-fille bouleversant, les hautes aspirations de la jeunesse insurgée de Mara s’opposant à l’humanisme petit bourgeois de ce père aimant qu’elle veut sauver malgré lui.

Traduction Caroline Michel et Julie Quenehen
Scénographie Jacques Gabel
Lumières Paul Beaureilles
Musique Vassia Zagar
Vidéo Tommy Laszlo et Julien Goetz
Costumes Danik Hernandez
Maquillages et coiffures Catherine Saint Sever
Assistante à la mise en scène Lou Bohringer
Avec les voix de Bruno Ricci et Michel Didym
Régie générale et plateau Carlos Da Silva
Régie principale et plateau François Picard
Régie lumière Karim M’Sir et Yannick Schaller
Régie son et vidéo Frédéric Bures et Nicolas Cohen
Régie plateau Simon Guirlinguer et Julien Hoffmann
Construction du décor Atelier du Théâtre de la Manufacture

Production Théâtre de la Manufacture CDN Nancy - Lorraine
Coproduction Le Volcan, scène nationale du Havre / Théâtre Anne de Bretagne de Vannes
En partenariat avec Face à face, Paroles d’Italie pour les scènes de France
Remerciements au Théâtre National de la Colline

Le texte d’Angela Dematté a été traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez. Il est édité aux Solitaires Intempestifs.

AUTOUR DU SPECTACLE

Rencontre avec les artistes à l'issue de la représentation du mardi 21 avril 

Audiodescription le mercredi 22 avril

GARDE D'ENFANTS

Le Théâtre Liberté garde vos enfants pendant la représentation du mardi 21 avril