Le Liberté La saison

Une nuit à la présidence

Salle Albert Camus

Durée : 1h40

Texte et mise en scène Jean-Louis Martinelli à partir d’improvisations de l’équipe artistique

Avec Bil Aka Kora, Malou Christiane, Bambara, K. Urbain Guiguemde, Nicolas Pirson, Nongodo Ouedraogo, Odile Sankara, Moussa Sanou, Blandine Yameogo, Wendy, Jeannette Gomis

Afrique : on rit, on pleure, on chante ! Jean-Louis Martinelli invite des artistes burkinabés à jouer la tragi-comédie de leur pays. Création Théâtre Nanterre-Amandiers 2014

La Françafrique, c’est du concret : des amitiés qu’on lie, des échanges de bons procédés, des menaces à peines voilées dans des cadres non-officiels… Comme ce soir-là où le Président et sa femme reçoivent dans leur luxueuse résidence un investisseur étranger. Pour animer la soirée, ils invitent des musiciens locaux : la bonne humeur des artistes se mêle vite aux critiques sur le Président et finalement rien ne se passe comme prévu… Depuis une dizaine d’années, Jean-Louis Martinelli (dont on a pu apprécier l’ambitieux Ithaque de Botho Strauss au Théâtre Liberté en 2011) questionne les réalités africaines, les dérives et les corruptions de ses systèmes politico-financiers, avec un groupe d’acteurs du Burkina Faso : leurs improvisations sont le point de départ de cette farce écrite avec la contribution de l’auteure malienne Aminata Traoré. 
Une nuit à la présidence décrypte, avec une autodérision salutaire et un comique féroce, le jeu de dupes entre humbles et puissants. Dans ce grand vaudeville politique et musical, les chansons conjuguent lucidité et espoir et les artistes africains nous mettent en garde : « l’Afrique d’aujourd’hui, c’est l’Europe de demain » !

Avec la contribution d’Aminata Traoré
Musique Ray Lema
Scénographie Gilles Taschet
Lumières Jean-Marc Skatchko
Costumes Karine Vintache
Assistante à la mise en scène Florence Bosson

Production déléguée de tournée Théâtre du Gymnase
Production Théâtre des Amandiers
Coproduction Traces Théâtres / Napoli Teatro Festival / Compagnie Allers/Retours
Avec le soutien de l’Institut Français et de la SPEDIDAM

La compagnie Allers/Retours bénéficie du soutien du ministère de la Culture et de la Communication