Le Liberté La saison

En attendant les nuages

Salle Albert Camus

Durée : 1h34

D’après Tamama de George Andreadis
Réalisation Yeşim Ustaoğlu

Avec Rüçhan Çalişkur, Ridvan Yağci, İsmail Baysan, Dimitri Kaberidis, Feride Karaman, Suna Selen et Oktar Durukan

Tout en pudeur et distance, ce long-métrage dévoile une page taboue de l’histoire turque, à travers le récit d’une femme meurtrie.

Il y a longtemps, au terme de la première guerre mondiale, Ayshe s’appelait Eleni. Adoptée par une famille turque musulmane, elle en avait presque oublié son origine grecque, par culpabilité d’avoir abandonné son frère Niko, avec qui elle avait été déportée cinquante ans auparavant… Mais l’arrivée dans le village de fonctionnaires chargés du recensement va précipiter Ayshe dans une troublante quête des origines.
Pour écrire ce film poignant, Yeşim Ustaoğlu (réalisatrice d’Aller vers le soleil) s’est inspirée de faits réels et de sa propre enfance dans la Turquie nationaliste des années 1970. Préoccupée par la relation que son pays entretient avec ses minorités, c’est avec humanisme qu’elle relate l’exode déchirant des Grecs « pontiques ». Son film tend un miroir à tous ces peuples arrachés à leur terre : son but n’est pas de rouvrir des plaies mais de les panser.

Dans le cadre du festival Portraits de femmes du samedi 8 novembre au dimanche 6 décembre
Réservations : Chantiers du Cinéma 04 94 09 05 31 / 06 14 82 24 18

Production Setareh Farsi et Arte France Cinéma