Le Liberté Actions !

Actions !

Ateliers en Liberté - Première étape

  • Ateliers en Liberté
  • Tout public

« De l’utopie au réel.
Ce que je suis, ce que je veux
Où je suis, où je vais
Ce que j’ai, ce que je pourrais avoir
Ce qui existe, ce dont je rêve »

L’Atelier Liberté est un local mis à disposition par la Ville de Toulon, situé juste en face du Port des Créateurs. Anciennement appelé Clés des Savonnières, c’est le quartier général où se retrouvent les enfants et les artistes tous les mercredis, où les familles peuvent s’y rencontrer, où les œuvres peuvent rester affichées… bref, c’est l’Atelier, avec un grand A.

Juste en face, Le Port des Créateurs est partenaire de cette aventure. En effet, afin que plusieurs disciplines puissent se croiser, nous occupons des espaces au sein du Port. Et chaque semaine, le déploiement sur toute la Place des Savonnières des enfants apporte une ambiance joyeuse et chaleureuse.

À travers le théâtre, la danse, la musique, la vidéo et les arts plastiques, les enfants parcourent différents modes d’expression et libèrent leur parole. Ils sont amenés à découvrir chacune des disciplines tour à tour, certaines qu’ils ont déjà pratiquées, d’autres qu’ils découvrent complètement. Ils peuvent ainsi se laisser surprendre par la nouveauté de l’univers artistique proposé.

Pour aller plus loin et disposer de plus de temps avec chacun, un premier stage d’une semaine a eu lieu pendant les vacances de la Toussaint. Les enfants ont ainsi pu se rencontrer et se connaître un peu plus et cela a permis de constituer un groupe uni. Chaque matin, un groupe travaillait à L’Atelier et au Port des Créateurs et un autre sur le grand plateau de la Salle Camus, au sein-même du Liberté. Pour certains, c’était la première fois qu’ils venaient au théâtre. Le dernier jour, tous les enfants ont été rassemblés et la journée s’est terminée par une visite des lieux. Ils ont adoré découvrir les loges, les coulisses, et surtout aller sous la scène !

Les intervenants sont des artistes professionnels qui ont tous une grande expérience et une grande envie de travailler avec des enfants. Chacun a à cœur de leur faire découvrir l’univers qui leur est propre, tout en le croisant avec celui des autres et surtout avec l’envie d’emmener les enfants vers ce qui leur semble étranger a priori.  

Pauline Léonet en arts plastiques a commencé un travail sur les objets du quotidien : quels gestes font ils pendant la journée, à quelle fréquence, lesquels ont-ils en commun ?
Puis dans un second temps, ils ont choisi un objet en particulier afin de le dessiner encore et encore, à une échelle différente de la réalité, de le fabriquer en volume en ayant choisi s'il va être plus petit ou plus grand qu’en vrai.
Elle leur fait utiliser et découvrir des matériaux différents. Ils aiment particulièrement l’encre de chine.
Ils ont également dessiné leur portrait que nous avons affiché au sein de L’Atelier Liberté.

Nathalie Deguigné et Vincent Hours ont d’abord travaillé ensemble en danse et en musique. Les enfants se sont familiarisé avec les articulations, ils ont compris l’existence de qualités de mouvements (impulse, impact, mouvement continu).
Ils ont abordé évidemment la notion d’espace : comment ils s’inscrivent dans l’espace, le proche et le lointain, autour d’eux, avec les autres. Ils ont exploré les notions de suspension, d’apesanteur, ils ont appris à donner leur poids à l’autre et à accepter et recueillir le poids de l’autre.
La musique leur fait travailler le rythme, et surtout l’écoute de soi et des autres. Vincent leur a fait découvrir certains instruments, notamment les percussions, et leur a demandé d’imaginer quelle musique ils apporteraient sur une île déserte.
Il leur fait aussi prendre conscience de leur voix, en les enregistrant, pour qu’ils apprennent à s’entendre.

Reveline Fabre a commencé un travail d’écriture, sans se soucier du sens ou de l’orthographe, mais dans le but de libérer leur imagination. Par exemple : décrire son objet préféré, en commençant par : « mon/ma … est … », puis garder la même phrase mais en la faisant commencer par « je ». Les enfants ont ensuite lu à voix haute ce qu’ils avaient écrit.
Ils ont également commencé à travailler sur l’invention d’une langue imaginaire. Ils aiment beaucoup un exercice à deux où l’un parle dans une langue inventée, et l’autre doit traduire en français au reste du groupe ce qu’il raconte.

Vincent Bérenger a quant à lui travaillé avec eux en petits groupes pour leur faire découvrir la vidéo, et notamment les conditions de tournage : « silence plateau », « action », « coupez »… Il vient parfois dans les autres ateliers pour filmer, et les enfants sont impressionnés par la caméra. Ils réutilisent volontiers ce vocabulaire de cinéma, ça leur permet de se concentrer et de se mettre en condition de travail. À tour de rôle, ils peuvent manipuler la caméra et filmer leurs camarades.
Il a également réalisé avec eux un petit générique en format « stop motion », qui est une technique d’animation.

Sans chercher le résultat, les intervenants parviennent petit à petit à faire émerger une parole d’enfant, sur là où ils sont et là où ils veulent aller. L’Atelier Liberté devient petit à petit leur maison : ils s’approprient le lieu avec leurs œuvres, leurs inventions, ils s’y retrouvent, jouent, parfois se disputent.

Début décembre, nous avons proposé aux enfants et leurs parents de venir voir Slava’s snowshow au Liberté, un spectacle de clown russe inoubliable. En lien avec la programmation du Liberté, d’autres sorties leurs seront proposées.

Retrouvez les créations et explorations des enfants sur le Tumblr des Ateliers en Liberté, véritable carnet de bord de leurs aventures.